Chercher

Rutherma® au cœur des turbulences métalliques du FRAC Centre.

Newsseite_3_470x260_FR_130335
Inauguré en septembre prochain, le FRAC Centre apparait comme une réalisation architecturale originale qui a su intégrer une dimension de performance énergétique malgré les turbulences.

Dans le cadre du programme national de redynamisation des FRAC (Fonds Régional d'Art Contemporain), la Région Centre ouvrira, en plein centre d'Orléans, un bâtiment résolument moderne à l'architecture novatrice en septembre 2013. L'enjeu de cette opération majeure est de mieux répondre aux attentes des amateurs d'art contemporain tout en valorisant le site historique des Subsistances militaires.

Le cabinet d'architecte Jakob+MacFarlane a souhaité capitaliser sur une esthétique forte au cœur de l'environnement urbain. Intégrée à l'ancien bâtiment des Subsistances Militaires, la structure repose sur une déformation géométrique faisant émerger un ensemble dynamique composé de trois volumes de verre. Ces trois « Turbulences » sont enveloppées d'une résille métallique à l'extérieur et textile à l'intérieur. Le projet du studio d'architectes entend donner du FRAC Centre l'image d'un lieu en évolution permanente à travers une architecture « vivante » et interactive mêlant image, lumière et information. Un système de diodes positionnées sur les Turbulences permettra de mettre en lumière la programmation du FRAC grâce à un jeu d'animation conçu par les artistes Electronic Shadow.

Afin d'assurer une isolation complète de ce bâtiment, à l'architecture complexe et doté d'une ossature métallique, des rupteurs de ponts thermique Schöck Rutherma® KST ont été intégrés pour traiter déperdition énergétiques au niveau des jonctions de l'ossature avec la peau extérieure.

Principalement connu pour ses éléments Rutherma® (gamme K) destinés à rompre les ponts thermiques dans les constructions en béton, Schöck commercialise également une gamme de rupteurs pour traiter les ponts thermiques au niveau des liaisons Acier/Acier. Cette gamme est baptisée Rutherma® KST. L'élément KST reprend le moment fléchissant et l'effort tranchant dans le cas de structures métalliques en porte-à-faux, tandis que le module KST-QST reprend l'effort tranchant dans le cas de structures soutenues.

Les acteurs du projet :

Architecte / Bureau d'étude : Jakob+MacFarlane SARL
Economiste : Michel Forgue
Entreprise de construction : ERTCM Industrie
Maitrise d'ouvrage : Icade G3A / Conseil Régional du Centre
Bureau d'étude thermique/fluides : Louis Choulet
Bureau d'étude structure : Batiserf Ingénierie
Bureau de contrôle : Qualiconsult